Automatisation ligne 4, volet encadrement : Et les effectifs ?

Pour télécharger le tract : Tract L4 Automatisation volet encadrement

Dans le cadre de l’automatisation de la ligne 4, un protocole d’accord portant sur l’organisation de l’encadrement est proposé aux organisations syndicales.

S’inspirant de ce qui a été mis en place sur les lignes 14 et 1 en termes   d’organisation du travail et de définition des postes, ce texte voit en plus la création d’un nouveau métier pour une ligne automatique, à savoir Superviseur Des Espaces, spécialement dédié à l’encadrement des agents de station avec une qualification de MLE.

Si lors des premiers échanges, la Direction envisageait la mise en place de 4 SDE, la CGT a porté la revendication d’avoir un SDE/secteur/service pour les services jour et mixte ainsi que 2 SDE supplémentaires en   charge de la Maîtrise du territoire et de la Gestion des lieux. La CGT-RATP se félicite que sa revendication ait eu un écho favorable.

Si les grandes lignes de ce projet semblent acceptables en terme d’organisation du travail, d’accompagnement des agents dans leur futur métier, la grande inconnue reste pour nous les effectifs.

Confortant une posture qui se refuse à afficher ce que seront les effectifs dans la future organisation,     la Direction de la ligne 4 a bien évoqué, lors des        audiences, la cible pour chacune des catégories, mais se refuse à transcrire ces chiffres dans le protocole.

Une organisation de travail ne peut fonctionner seulement si les effectifs qui lui corresponde sont au bon niveau.

Or, dans ce protocole seul le chiffrage des SDE est quantifié et rien pour les autres catégories.

Combien de SPE?

Combien de SE?

Il est vrai que lors des négociations, seule la CGT a interpellé la Direction sur cette problématique.

La CGT fait de cette question un point de blocage car le niveau des   effectifs conditionne les conditions de vie et de travail. D’ailleurs la Direction de la ligne 4 ne s’en cache pas, les effectifs peuvent être   remis en cause chaque année par une baisse du budget notifié !

Si, pour la Direction, il n’est plus question de présenter l’armement de la ligne par le biais de synoptiques, ceux-ci donnant une trop forte      visibilité de la situation dans le temps, il nous semble compliqué d’apposer la signature de notre syndicat sur le protocole en l’absence d’engagements écrits sur les effectifs, cela reviendrait à signer un chèque en blanc !

Concernant le volet social, la CGT-RATP a porté la revendication de mesures pérennes, à savoir l’équivalent de 10 points sur le salaire pour tous les agents accompagnant le projet, y compris les agents en charge de la gestion des ressources.

Suivant une logique maintenant en cours dans l’entreprise et accompagnée par certaines organisations syndicales, la Direction de la ligne 4 s’est positionnée pour un accompagnement par la prime…

Au regard de ces éléments, la CGT-RATP ne signera pas le protocole d’accord sur l’organisation de l’encadrement de la ligne 4 modernisée.

 

 

Les commentaires sont fermés.