19 AVRIL : JOURNÉE DE CONVERGENCE DES LUTTES !

Pour télécharger le tract : 2018 04 06 Tract CGT RATP 19 avril V3 (1)

Le 22 mars, les salariés de la fonction publique, des entreprises privées et publiques, les cheminots, étaient en arrêt de travail et en manifestation dans tout le pays à l’appel de la CGT.
Il ne s’agissait pas de construire une mobilisation de solidarité mais bien pour gagner sur nos revendications. Nous exigeons une autre action politique du gouvernement pour renforcer le service public et que les directions répondent aux revendications des salarié-e-s.

A LA RATP, LA CGT PROPOSE À TOUTES ET TOUS D’AGIR LE 19 AVRIL POUR UNE ALTERNATIVE DE PROGRÈS SOCIAL AUTOUR :
Avec un résultat financier net de 213 M€ pour 2017, soit + 50% par rapport à 2016.
Nous ne sommes pas dupes car en replaçant dans les résultats financiers d’années en années nous modérons une vision optimiste, la RATP récolte les fruits d’une politique sociale quasi au point mort, d’une politique salariale qui impacte négativement la rémunération pérenne des agents, des suppressions de postes par centaines qui génèrent des dégradations importantes des conditions de travail.
Toutefois, il n’en reste pas moins vrai que ces résultats sont le fruit du travail et de l’investissement des agents.

La CGT-RATP a déposé une alarme sociale pour éxiger la réouverture des négociations sur les salaires.

Malgré un Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’ EMPLOI (CICE) de plus de 50 M€, la direction a supprimé 504 emplois en 2017.
A l’heure où des millions de personnes peinent à trouver un emploi, ceux qui en ont un, subissent une intensification de leur travail avec un recours ou pas au temps supplémentaires (TS) pour l’absorber.
Il est temps d’ouvrir les négociations autour de la réduction du temps de travail à 32 heures pour travailler tous et mieux.

Depuis le début de l’année, nous avons accumulé les mauvais coups allant de la mise en place de la journée de carence en cas d’arrêt maladie, de l’augmentation de la CSG sans gain de pouvoir d’achat, d’abaissement des droits dans le cadre des congés « enfants malades » …
La CGT-RATP ne cultive ni le fatalisme, ni le renoncement. Le progrès social est tout ce qui nous guide : des salaires, des pensions, des garanties collectives et une protection sociale de haut niveau sont aussi les moyens nécessaires pour assumer notre mission de Service Public de qualité qui transporte aujourd’hui 12 millions de voyageurs / jour.

Il n’y a pas d’industrie sans Service Public et inversement. Le dogme libéral ambient nous assène à longueur de médias que c’est le marché qui répondra à tous nos maux de la société.
C’est faux, la concurrence est trop souvent faussée car les détenteurs des capitaux se partagent le « gâteau » (l’argent public) avec une course aux profits qui impacte négativement les salariés et les usagers.
A la RATP des menaces existent comme à la maintenance où de réelles menaces planent sur le site industriel de Championnet (AC). La CGT proposera un projet industriel pour valoriser l’utilité de ce site qui constitue un élément incontournable
dans notre entreprise INTEGREE.

LA CGT-RATP, SES MILITANTS, SES SYNDIQUÉS SONT À PIED D’OEUVRE
POUR ÉLEVER LE RAPPORT DE FORCE POUR LA SATISFACTION DE LEURS REVENDICATIONS. POUR ÊTRE PLUS FORT, IL FAUT ÊTRE PLUS NOMBREUX.

AVEC LA CGT-RATP, AGISSEZ, MOBILISEZ-VOUS !
RENDEZ-VOUS À 10H30 AU SIÈGE DE LA RATP !

 

Les commentaires sont fermés.