Le lettre de l’encadrement

EDITO
A la RATP, la part de l’encadrement représente 25% de l’emploi pour
plus de 40% dans le salariat français. Il représente un enjeu
stratégique pour la Direction de la RATP engagée dans une
transformation profonde de l’entreprise faite de quête
perpétuelle de productivité et de remise en cause des organisations
de travail. Sans adhésion de l’encadrement, et en premier lieu
de celle des cadres, toute politique visant la mutation profonde de
l’entreprise est vouée à l’échec.
La démarche dite participative autour du plan stratégique Défis
2025 ne vise pas autre chose.
Pourtant, l’encadrement, comme l’ensemble des autres catégories, a
besoin de conquérir des garanties collectives pour contrebalancer
cette politique : Citoyenneté, Charges de travail, droit à la
déconnexion, égalité professionnelle entre les femmes et les
hommes…
L’UGICT/CGT-RATP est l’outil efficace pour donner la possibilité
à l’encadrement de sortir de son isolement, de partager les
analyses, d’élaborer des propositions et des moyens
d’agir pour se faire respecter, entendre et gagner de meilleures
conditions à l’exercice de ses métiers.
Cette lettre trimestrielle se donne l’objectif de vous informer, de
présenter notre analyse, de vous apporter des éléments de réflexion
sur notre vie sociale, de défendre vos intérêts et d’agir ensemble.
Bonne lecture,
Patrick Legrand
Secrétaire général de l’UGICT/CGT-RATP

Pour télécharger la lettre : Lettre N°1 page à page