Qui sommes-nous ?

11 000. Ce nombre représente le nombre d’encadrants à la RATP, soit 25% de l’ensemble des salariés.

Certains soutiennent que ces personnels auraient des intérêts fondamentalement différents de ceux des autres salariés, justifiant un syndicalisme purement catégoriel. Or, tout en rencontrant des problèmes spécifiques liés à leur place dans l’entreprise, les personnels d’encadrement subissent aussi la dégradation de la situation de l’emploi et des reculs sociaux en matière de conditions de vie et de travail et de protection sociale. Ainsi, leur convergence d’intérêts avec les autres catégories se renforce autour d’objectifs commun.

Si les encadrants ne sont pas des salariés comme les autres, ils doivent, dans le même temps, être considérés comme des salariés à part entière avec des droits.

C’est ce qui a conduit la CGT à rechercher pour l’encadrement des formes d’organisation qui respectent cette spécificité. En 1963, cela se traduit par la mise en place au niveau confédéral de l’Union Générale des Ingénieurs, Cadres et Techniciens (UGICT).

A la RATP, dans le même esprit, les ingénieurs et cadres, techniciens et agents de maîtrise disposent de leur propre organisation UGICT qui est partie intégrante de la CGT RATP.

Dans chaque grand établissement de la Régie existe une section syndicale ou un collectif UGICT qui est l’organisme de base de l’activité du syndicat.

En tant qu’organisation syndicale, l’UGICT CGT RATP a vocation à intervenir sur tous les aspects de la vie de l’encadrement : Salaires, déroulements de carrière, emploi et effectifs, formation, conditions de travail, place de l’encadrement et citoyenneté dans l’entreprise.

L’UGICT CGT RATP agit pour la satisfaction des revendications et se veut force de propositions.

Pour faire avancer ces revendications et ces propositions, l’UGICT est présente dans les négociations syndicales avec la direction sur les problèmes les plus divers (salaires et déroulements de carrière, mais aussi restructurations, formation, rôle de l’encadrement, etc.). Par ailleurs, l’UGICT sollicite, dans le cadre du droit syndical, des audiences afin d’aborder des sujets d’actualité dans les unités ou sur l’entreprise, ces entrevues sont également l’occasion d’intervenir sur un certain nombre de problèmes individuels.

Enfin, l’UGICT qui présente des candidats aux élections des différentes instances représentatives du personnel dispose d’élus au service des agents des deuxième et troisième collèges électoraux (encadrement).