Contrôle des ventes Et maintenant…

Le mardi 16 février 2016, la Direction du Département SEM a convié les organisations syndicales (CGT, UNSA, FO, SUD, SATR, CFE-CGC (Absente), CFDT (Absente)) à une pluri syndicale d’information portant sur l’expiration du protocole, à savoir juin 2016, sa     durée de vie étant de 5 ans.

Pour rappel, en juin 2011, 3 organisations syndicales (UNSA, CFE-CGC et SUD) signaient le protocole visant à mettre en place la mutualisation du Contrôle Des Ventes.

Ce dossier qui définissait une nouvelle organisation du travail, affichait comme principal objectif, une productivité de 20% soit une suppression de 16 postes…C’est donc en toute responsabilité que la CGT n’a pas été signataire de ce protocole en 2011.

Dans son introduction à la séance, la Direction reconnait que les premières années de mise en œuvre du protocole n’ont pas été sans difficultés pour les salariés du Contrôle Des Ventes.

Si la CGT n’a pas été signataire du protocole, elle n’en a pas pour autant abandonné les agents durant toute cette période au travers l’animation d’HIS, chaque mois, et de multiples interventions syndicales et des délégués du personnel.

Ces interventions ont d’ailleurs permis de faire avancer des points comme la formation initiale des agents, le renfort des effectifs, l’évolution des activités des agents en charge du tri du courrier ainsi qu’un certain nombre de problématiques liées aux locaux.

Si lors des 4 premières années du protocole, les délais de certification des balances comptables accusaient un retard de plus de 120 jours, ils sont aujourd’hui stabilisés à 67 jours.

Le protocole prévoyait dans son article 7.5 le versement d’une prime de 400 €  lorsque ces délais seront, pour le première fois ramenés au mois + 45 jours sur 3 mois consécutifs.

Au regard des difficultés rencontrées durant les 4 premières années, les agents ne sont en rien responsables de la non réalisation de cet objectif et ont permis de part leur investissement de réduire considérablement cet écart en une année.

C’est pourquoi, lors de la pluri syndicale, les représentants de la CGT ont demandé à la Direction du département le versement immédiat de cette prime pour tous les agents du Contrôle des Ventes (Encadrants et opérateurs). Le versement de cette prime qui représente un coût très modeste pour le Département (26 000€) serait une juste reconnaissance du travail des agents.

La Direction n’a pas fermé la porte à cette demande mais se laisse le temps de la réflexion…

Cette audience a été l’occasion pour la CGT de porter un certain nombre de revendications qu’elle souhaite pouvoir discuter lors des futures négociations à savoir :

 

  • Un renfort des effectifs du périmètre avec la présentation d’un synoptique;
  • L’augmentation significative des métiers de Développement dans les bureaux opérationnels afin de faciliter le travail de certification;
  • Un recrutement pour les contrôleurs des ventes ouvert aux agents de la sous-filière AX mais aussi B1;
  • Un élargissement/évolution des activités des agents en charge du tri du courrier;
  • Un lien plus étroit avec les unités opérationnelles et le centre de formation IFR afin que les problématiques du CDV soient mieux appréhendées par les animateurs des stations et des gares.
  • Un encadrant identifié en responsabilité de la fonction Ressources Humaines;
  • Un renforcement de la formation des managers (initiale et continue);
  • Une reconnaissance des encadrants au travers une vraie promotion sociale.

 Cette liste n’est pas exhaustive et les élu(e)s et représentants de la CGT-RATP souhaitent en     débattre avec les agents afin de porter leurs revendications lors des négociations.

De plus, l’arrivée du ePV et la dématérialisation des états comptables auront une incidence sur l’organisation du travail du Contrôle Des Ventes.

La Direction n’a pas indiqué si elle souhaitait s’engager sur un nouveau protocole, ni fixé de calendrier de négociation… A suivre!

Vous pouvez compter sur l’engagement des représentants  de la CGT-RATP pour défendre au mieux vos intérêts collectifs et vous tenir informés des suites de ce dossier.

Pour télécharger/imprimer le tract : Tract CDV 022016

Contrôle de ventes : La CGT et les agents entendus

Après des mois de persévérance, d’audience en alarme sociale, d’interventions diverses mais toujours argumentées, l’activité de la CGT et de ses délégués du personnel a conduit la direction à reconnaître le bien-fondé de nos demandes en matière d’effectifs au contrôle des ventes.