Nouveau déroulement de carrière : « Chacun pour soi et (presque) rien pour tous ! »

A leur demande, la direction a fait parvenir aux quatre organisations syndicales représentatives le projet d’accord relatif à la rémunération de l’encadrement qu’elle souhaite mettre en œuvre au 1er janvier 2023, dénommé « politique salariale de l’encadrement ».
Elle nous avait promis du sang et des larmes, la direction tient cet engagement !
Le ton est ainsi donné dès le préambule : avant, c’était la grande « distribution »,
dorénavant ce sera la juste valorisation de la performance. La ficelle est un peu
grosse. Sous couvert de reconnaissance du mérite individuel, il s’agit pour
l’entreprise d’engager une politique de très grande modération salariale de
l’encadrement (en pleine reprise de l’inflation) afin de prétendument répondre aux
exigences de transformation de l’entreprise à l’horizon 2025…

Pour lire la suite : 2022-04 Tract RDCE

Les commentaires sont fermés.