Projet AMP Ligne A, oui il y a danger

Pour télécharger le tract : AMP Ligne A oui il y a danger

Afin de poursuivre les discussions sur le projet de protocole d’accord « Manager d’exploitation RER LIGNE A », l’UGICT/CGT-RATP a été reçue en audience le mercredi 24 janvier 2018.

Les sujets de préoccupations que nous avions relevés lors des  précédentes rencontres se confirment :

Þ  Fin des collectifs de travail ;

Þ  Mise en place d’indicateurs individuels de performance portant sur la ponctualité et le management de la sécurité ferroviaire ;

Þ  Disparition des fonctions « Chef de Gare » et « Responsable conduite » pour devenir Manager d’Exploitation ;

Þ  Un seul Manager présent à prise et fin de service dans les attachements ;

Þ  Les Managers devront adapter leurs horaires afin de suivre au mieux les conducteurs dont ils sont référents ;

Þ  Aucune présentation des effectifs ;

Þ  A ce stade aucune présentation des roulements et des   conditions d’utilisation.

Le projet de la Direction vise à totalement individualiser la relation AMP référent/Conducteur au détriment du collectif de travail.

Ainsi, le Manager en poste n’est plus identifié comme « le chef de  service » mais comme un « simple gérant » des conducteurs, s’il n’est pas leur référent.

Ce positionnement de la Direction, visant à éclater le collectif de travail et réduire les responsabilités des encadrants en poste, à un rôle de « gardien » de l’attachement ne peut emporter l’adhésion de notre  syndicat.

La force de l’organisation actuelle est de s’appuyer sur un collectif de travail qui permet de s’adapter à nos contraintes d’entreprise publique de service public et d’encadrer au mieux les personnels de conduite.

Pourquoi dès lors vouloir supprimer ce qui fait notre force ?

La réponse se trouve certainement dans le devenir des effectifs des encadrants de la ligne A. En effet, supprimer un AMP (Responsable conduite) à prise et fin de service dans les attachements et envisager la possibilité d’organiser ses horaires à cheval sur deux services conduira inexorablement à terme, à la suppression d’au moins un service par jour.

C’est surement pour cette raison que ce projet de protocole n’affiche aucun effectif contrairement à nos demandes.

 Il est également à souligner, de l’aveu même de la Direction, que le bilan de l’expérimentation n’apporte aucun élément validant le bien-fondé de cette nouvelle organisation. CQFD !

Nous le réaffirmons, l’UGICT/CGT-RATP, organisation spécifique pour l’encadrement est prête à discuter des organisations et des rythmes de travail des encadrants de la ligne A sur la base de synoptiques dans le cadre de projets structurés qui respectent les contraintes qui sont imposées à l’entreprise et prennent en compte l’équilibre vie personnelle/vie professionnelle.

Au regard des éléments structurants de ce dossier, l’UGICT/CGT-RATP n’envisage pas de donner une suite favorable à ce projet de protocole.

Nous invitons donc la Direction de la ligne A à revoir son projet afin que les collectifs de travail soient réaffirmés, que toutes les garanties concernant les effectifs soient apportées et que les conditions de vie et de travail des encadrants soient réellement prises en compte.

 

 

 

 

Rassemblement contre la casse de la CCAS LE 30 JUIN !

Pour télécharger le préavis : 2017 06 23 Préavis de grève CGT RATP sur CCAS (1)
La CCAS, avec la complicité de la Direction de la RATP, tente d’imposer son projet qui vise notamment :
• à la suppression de plusieurs dizaines de postes à la CCAS (68 postes sur 140),
• à la baisse des rémunérations de certains agents,
• à la déqualification des postes,
• à l’externalisation des remboursements maladie …
Si ce projet venait à être mis en œuvre, ce serait le dernier pan de notre protection sociale qui, à terme, disparaîtrait, après l’externalisation de la caisse de retraite de la RATP (CRP), des Prestations Familiales et de l’Assurance Chômage.
Ce vendredi 30 juin se tiendra le Conseil d’administration de la CCAS.
Afin de faire entendre l’opposition à ce projet des salariés du secteur et de l’entreprise, nous appelons à un rassemblement à 8h30 à Lyon-Bercy.
A cet effet, un préavis de grève a été déposé (Voir pièce jointe).
Soyons nombreux pour faire entendre notre voix.

SALAIRES : La direction reste sourde !

La direction de la RATP n’a pas été en capacité de proposer un accord salarial qui recueille l’assentiment favorable d’au moins 30 % des syndicats… Cela en dit long sur la nature de ses propositions qui tiennent de la provocation.

Les salariés de l’entreprise risquent de subir cette année encore une année quasi blanche en termes d’augmentation !

⇨ O% d’augmentation en 2015,
⇨ 0% d’augmentation en 2016,
⇨ 0,4% proposé pour 2017… c’est la provocation de trop !

Ce jour, les agents de la RATP ont été appelés à se mobiliser au siège de l’entreprise, ils ont été reçus par une direction qui reste sourde aux légitimes revendications.
La PDG de la RATP, Madame BORNE, interroge les représentants des salariés au Conseil d’Administration, pour tenter de justifier sa politique salariale : « Quelle entreprise aujourd’hui a une proposition d’augmentation supérieure à l’inflation ? », c’est oublier un peu vite les chiffres records de la RATP, quelle entreprise réalise :
 4,2 milliards de Chiffre d’affaires ?
 255 millions de résultat net estimé pour 2016 ? 1,3 milliard sur 4 ans ?
 8 milliards d’investissement en IDF dont 4,2 sur fonds propres ?
 1 milliard de Capacité d’Auto Financement ?
 70 millions pour financer une filiale en Toscane ?
 5 millions perdus par une filiale à Macao ?
 40 millions versés au STIF pour financer le Pass NAVIGO ?
 90 millions reversés au STIF ? etc …
A titre de comparaison, les revendications de la CGT : + 3% de la valeur du point, 300 € pour tous, + 10 points pour les « bas salaires », etc… s’élèvent à 90 millions d’euros… largement finançable au regard de ces résultats !

Après la mobilisation de ce jour, la CGT-RATP appelle à ce que les salariés se rassemblent et portent l’exigence de poursuites des négociations.
La CGT-RATP appelle l’ensemble des syndicats représentatifs pour gagner la poursuite des négociations salariales afin d’obtenir des mesures générales significatives.

pour télécharger le communiqué : 2017 02 28 COMMUNIQUE DE PRESSE CGT RATP Politique salariale