Suivi du protocole PEGASE : la CGT vigilante

Pour télécharger le tract : Tract suivi PEGASE

Signataire du protocole PEGASE qui permet l’accès à la catégorie maîtrise pour l’ensemble des GMDT, la CGT a l’intention de le faire vivre de façon optimale et bien évidemment s’assurer de son respect.
En ce sens, nous avons rencontré la direction de MTS le 11 mars pour faire le point sur la mise en oeuvre du protocole. Cette rencontre a permis d’éclaircir certains points.
Pour les B2 qualifiés avant 2013, il appartient à chacun de faire le choix entre le « parcours court » et le « parcours long ». Néanmoins nous encourageons vivement les agents à choisir le « parcours court » et ceci pour plusieurs raisons.
Premièrement, en cas d’échec, de nouvelles chances seront offertes soit en refaisant le « parcours court », soit en choisissant le long.
Ensuite, parce que le risque d’échouer est minime, les conditions de la réussite étant réunies.
Enfin, le « parcours court » permet d’être nommé à la catégorie maîtrise dès le premier jour du mois qui suit le passage des modules avec, à la clé, une réelle revalorisation salariale.
A ce jour, sur les 48 places proposées, 30 GMDT ont fait le choix du « parcours court » dont une vingtaine a déjà passé le QCM et l’entretien avec les cadres, avec 100% de réussite. 7 ont fait le choix du « parcours long ». Les autres ont refusé, ou pas encore donné leur réponse.
La dernière session d’entretiens et de QCM aura lieu le 21 avril prochain. Il devient donc urgent, pour ceux qui n’ont pas encore fait leur choix, de le faire rapidement.
Les 6 séries de modules se feront à raison d’une par mois, d’avril à novembre. (Pas de session en juillet et août).
La première session « parcours long » devrait se dérouler en décembre. Elle ne permettra pas d’être nommé maîtrise le 1er du mois suivant car l’agent sera validé après environ 6 mois « d’expérience » sur le terrain.
Pour les GMDT qualifiés après 2013, ils n’auront pas d’autres choix que le « parcours court ». Certains se verront peut-être proposés pour les modules dès cette année, selon le nombre de places laissées libre par ceux ayant fait le choix du parcourt long.
Nous avons également interpellé la direction sur la question des GMDT qui sont inscrits au tableau d’avancement cette année. Obtiendront-ils l’avancement prévu, puis la nomination à la catégorie maîtrise ? Réponse de la direction : « Cela dépendra de la date d’avancement par rapport à celle de passage des modules ».
Nous demandons que pour les agents concernés, la transposition dans la catégorie maîtrise se fasse sur la base du niveau qu’ils auraient dû obtenir cette année.
Concernant le basculement de la prime de production des GMDT actuels en prime de fonction, dont le montant est sensiblement le même, cela se fera une fois les modules validés.
Les GT actuels n’ont jamais perçu de prime de production. Dès le début desnégociations nous avons exigé que cela soit rectifié. Bien qu’ils perçoivent déjà, comme l’ensemble des agents d’encadrement, la prime de fonction, au même titre que les GMDT, les GT sont confrontés à l’atteinte des objectifs de production. Ils devraient donc aussi percevoir cette prime de production.
La CGT continuera de revendiquer le maintien de la prime de production (objectif principal quotidien) pour l’ensemble des GTc et GTm, en plus de la prime de fonction due au positionnement d’encadrant.
N’oublions pas que les GT et les GMDT maîtrise sont les grands oubliés de ce protocole. Nous avions revendiqué, pour eux, un avancement de 5% en plus du TA 2021.
Sur ce point, nous n’avons pas été suivis par la direction mais surtout pas suivis par les autres organisations syndicales, ce que nous déplorons. Visiblement, seule la CGT se préoccupe de ces catégories de personnel. Si la direction avait validé cette revendication, cela aurait constitué un vrai signe de reconnaissance envers des agents qui se sont investis sur des postes et des fonctions contraignantes.
La CGT continuera de revendiquer une réelle reconnaissance pour ces agents, tout comme nous continuerons d’exiger un armement de 15 GT dans l’ensemble des PCC décentralisés et la fin des 3 services pour tous, avec un passage en bi-phases.
Nous avons également interpellé la direction sur la problématique des mobilités.
Actuellement il y a un manque de visibilité des fiches de poste, ce qui laisse penser que le choix des futurs GT se fait de manière opaque et en dehors des règles en vigueur. La direction s’est engagée à ce que les fiches des postes soient dorénavant visibles par l’ensemble des B2 du réseau. Nous y serons très attentifs.
Quant aux mutations des GMdT, elles auront lieu en octobre, ce que nous déplorons.
Nous avons donc réaffirmé notre positionnement sur l’utilisation des GMDT hors cadre. Ils ne doivent pas être « promenés » sur le réseau, mais nommés sur des postes vacants après un mouvement de mutation.
Ce n’est pas parce que le protocole est signé que la CGT restera les bras croisés. Nous serons très attentifs à sa mise en place et nous interviendrons chaque fois que cela sera nécessaire. Et si ce protocole doit être amélioré, nous nous efforcerons de faire.
N’hésitez pas à interpeller vos représentant.e.s CGT lors de leurs passages dans les terminus et dans les PCC, ou bien lors des HIS.

Les commentaires sont fermés.