Déroulement de carrière à SEC : La CGT reçue en audience

Pour télécharger le tract : Tract déroulement opé GPSR A5

Au cours de ces derniers mois, la CGT s’est adressée à plusieurs reprises, aux agents du département SEC afin d’obtenir l’ouverture de négociation sur le protocole « Déroulement de carrière des agents de sécurité ».

En effet, le protocole en vigueur depuis le 1er janvier 2014 et signé à l’époque par l’UNSA/RATP et la CFDT/RATP, a instauré pour les agents embauchés au Département SEC, un déroulement carrière moins favorable que leurs collègues recrutés avant cette date.

Embauche au niveau 5, niveau 6 au commissionnement et niveau 7 entre 2 et 4 ans contre précédemment embauche au niveau 5 puis niveau 7 à l’issue de la formation initiale.

La perte de rémunération sur les 5 premières années de carrière pour chaque agent se situe entre 5400 et 9100 €.

Afin de faire cesser cette injustice sur le déroulement de carrière des nouveaux embauchés, l’UGICT/CGT-RATP a lancé une pétition qui a recueilli plus de 300 signatures d’agents du département (sur un effectif de 1000 agents).

Forte de ce résultat, l’UGICT/CGT-RATP a été reçue en audience le 20 juillet par la Direction du département SEC.

Il ressort de cette rencontre que des perspectives de discussions sur ce sujet sont envisageables. Néanmoins, la direction semble vouloir les intégrer dans le cadre plus large de la future organisation du département SEC.

Dès le mois de septembre, une réunion pluri-syndicale de cadrage doit se tenir. Elle introduira le cycle de négociations portant sur cette réorganisation.

La Direction ne ferme donc pas la porte à notre revendication visant à rediscuter du déroulement de carrière des agents de sécurité. Notre pétition était donc bien légitime…

Par ailleurs, la nouvelle Présidente Directrice Générale, Catherine Guillouard, lors de son audition devant la commission du développement durable de l’Assemblée nationale a bien confirmé le recrutement de 100 agents supplémentaires.

L’UGICT/CGT-RATP, aux cotés des agents du département, compte bien peser dans ces futures négociations afin que les nouveaux embauchés retrouvent un déroulement de carrière conforme à leur métier, aux exigences de l’entreprise et des tutelles et de leur niveau de qualification.

 

Les commentaires sont fermés.